Dernière mise à jour le août 28, 2020 par Maxwell Harris

Récemment, presque aucun autre sujet n’a attiré autant d’attention que celui du cannabis médicinal et de ses ingrédients, le THC et le CBD. Mais quelles sont ses substances ? Que sont le THC et le CBD ? Comment fonctionnent-ils ? En quoi le THC diffère-t-il du CBD ? Et pourquoi le CBD et le THC ne sont-ils pas identiques ? L’article suivant traite de ce sujet et apporte les réponses à ces questions.

Quelle est la différence entre le THC et le CBD ?

Bien que le THC et le CBD soient présents dans la même plante (le cannabis), ils ont des propriétés pharmacologiques fondamentalement différentes. Le THC est particulièrement euphorisant, psychotrope, antiémétique et analgésique, tandis que le CBD a des propriétés antispasmodiques, antiépileptiques, neuroprotectrices et antioxydantes. Sur le plan thérapeutique, tous deux ont été utilisés en médecine, notamment ces dernières années.

Les souches de cannabis contenant du THC sont soumises à une prescription médicale, tandis que le CBD peut être obtenu en vente libre sur internet.

Parlons un peu du cannabis

Le CBD et le THC sont tous deux produits par une plante utilisée à des fins médicales depuis des milliers d’années. Le chanvre (cannabis Sativa) est une plante herbacée annuelle et développe les deux principes actifs THC et CBD. Ces deux substances appartiennent à la classe des cannabinoïdes, des substances qui se lient aux récepteurs de cannabinoïdes dans l’organisme. Dans l’état actuel des connaissances, il y en a deux, le récepteur CB1 et le récepteur CB2 (CB signifie cannabinoïde). Le corps lui-même forme également des connexions qui sont capables de se lier à ces récepteurs et de déclencher un effet physiologique. Le THC et le CBD ne sont pas produits par l’homme lui-même, mais peuvent néanmoins interagir avec ces récepteurs et déclencher un effet pharmacologique.

Pour obtenir le CBD, il faut d’abord récolter les inflorescences des plantes femelles. Différentes concentrations de THC peuvent être contenues selon les variétés de chanvre. La quantité de THC ou de CBD n’est bien sûr pas toujours exactement la même, mais il est toujours possible de prévoir exactement le rapport CBD / THC. Depuis un certain temps, cet aspect est également utilisé en médecine en utilisant différentes variétés de chanvre pour différents traitements.

THC : Δ9-tétrahydrocannabinol

Le THC est probablement l’un des composés chimiques les plus connus au monde et a été synthétisé pour la première fois sous forme pure en 1964. Selon le dosage, le THC a un effet psychotrope, antiémétique, analgésique et euphorisant plus ou moins fort dans le corps humain. Ce phénomène est non seulement connu depuis la première synthèse du THC en 1964, mais il est utilisé depuis des siècles. Le tétrahydrocannabinol est une substance hautement lipophile et peut facilement être obtenu en grande quantité à partir de matières végétales appropriées et en utilisant des solvants organiques faiblement polaires. La purification et la séparation par solvant du THC donnent du THC pur à 100 %. La quantité rapidement croissante de données disponibles sur le composé grâce à des tests et des études pharmacologiques permet son utilisation en médecine. Les principales pathologies qu’il couvre et pour lesquelles de nombreuses études ont été faites sont les nausées, les vomissements et la cachexie dans les cancers. Le THC est également utilisé contre les douleurs spastiques liées à la sclérose en plaques, contre la perte d’appétit des patients atteints du VIH / SIDA, et contre les douleurs chroniques et neuropathiques. Les doses choisies sont généralement très faibles et les effets psychoactifs sont pratiquement inexistants. Cependant, la réponse au composé peut être très différente d’un individu à l’autre. Certaines personnes seront plus sensibles au THC et ressentiront l’effet psychoactif même en utilisant une très faible quantité de THC.

Effets secondaires du THC

Les effets secondaires du THC observés jusqu’à présent sont pour la plupart liés à la dose. Ils peuvent comprendre : une faiblesse générale du corps, des palpitations, un rythme cardiaque rapide et une vasodilatation avec une baisse de la pression sanguine. L’effet psychoactif peut se manifester sous forme de nervosité, de confusion, d’hallucinations, de pensées anormales et d’euphorie. Dans l’ensemble, le potentiel de dépendance pour les symptômes mentionnés ci-dessus est classé comme faible. En cas de dépendance, des symptômes de sevrage peuvent se produire si le THC n’est pas consommé.

Qu’est ce que le cannabididiol (CBD) ?

Le CBD est très populaire depuis un certain temps. Beaucoup de magasins de CBD ont ouvert dans de nombreux pays et promeuvent le CBD. Comme le THC, le CBD est un composé très lipophile et, comme presque tous les cannabinoïdes, il peut être extrait des plantes à l’aide de solvants organiques. La différence entre le CBD et le THC est que le CBD n’a pas d’effets psychotropes. Le CBD est bien connu pour ses effets anti-épileptique, neuroprotecteur et antioxydant. De très fortes doses de CBD sont autorisées pour les formes rares d’épilepsie chez l’enfant. Les quantités de CBD contenues dans l’huile de CBD sont néanmoins bien inférieures. Les domaines d’application du CBD souvent annoncés n’ont pas été scientifiquement prouvés et manquent de fondements solides. Cependant, le CBD peut être efficace dans de nombreuses maladies, des troubles du sommeil au syndrome du côlon irritable, et peut soulager efficacement les symptômes du patient. Un grand avantage du CBD par rapport au THC est l’absence totale d’effets psychoactifs. Aucun effet secondaire de ce type n’a été observé, même en quantités plus importantes. Au contraire, le CBD semble même bloquer les effets psychoactifs du THC, comme le montrent les études sur les produits mixtes. Alors que le CBD était initialement disponible dans les pharmacies de certains pays eurpéens, le reclassement du CBD par l’UE en « nouvel aliment » a entraîné l’interdiction de la vente d’huile de CBD en pharmacie. En conséquence, les commerces spécialisés dans le CBD ont remplacé ces dernières avec beaucoup de succès.

Effets secondaires du CBD

Les effets secondaires les plus courants du CBD sont la somnolence et les vertiges. Le CBD peut provoquer des malaises, une diarrhée et une perte d’appétit, surtout au début de la prise. À des doses plus élevées, comme celles utilisées dans l’Epidiolex antiépileptique, on a également pu observé des vomissements et de la fièvre en plus des effets précédents. L’effet réciproque entre le CBD et les enzymes CYP hépatiques, qui jouent un rôle important dans la dégradation de nombreux médicaments, est moins bien connu à ce jour. Ce blocage par le CBD affecte les enzymes CYP2C9 et CYP2C19. Les effets des médicaments peuvent être renforcés par le CBD et éventuellement entraîner une augmentation des effets secondaires. Dans ce cas, il est recommandé de prendre du CBD sous contrôle médical.

Conclusion

Le THC et le CBD appartiennent tous deux au groupe des cannabinoïdes. Les cannabinoïdes sont des ingrédients végétaux secondaires qui sont formés dans des variétés spéciales de chanvre, la plante d’où ils sont obtenus. Le cannabis contient plus de 100 cannabinoïdes, mais les plus importants sont le THC et le CBD. Tous deux sont utilisés en médecine et pour guérir ou soulager des maladies, mais seul le THC a un potentiel de dépendance.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

cinq × quatre =